Comment peut-on choisir l’un au détriment de l’autre, alors qu’ils sont les mêmes, n’est ce pas ?

Pas du tout !

En générale, le mot « antivirus » est plus souvent utilisé chez les particuliers, tandis que les termes « sécurité des terminaux » ou « protection des points d’extrémité » sont plus courants dans l’espace des entreprises. Cela s’explique en partie par le fait que l’un est un composant unique de l’autre.
De loin, la différence entre l’antivirus et la sécurité des terminaux semble presque inexistante. Pourtant, en y regardant de plus près, les deux s’avèrent très différents. En effet, connaître et comprendre la différence entre l’antivirus et la sécurité des terminaux pourrait renforcer la cybersécurité de votre entreprise.

Mais tout d’abord qu’est-ce qu’un antivirus ?

Antivirus

Dans le monde du business, l’antivirus possède une qualité que les autres solutions de cybersécurité ont du mal à avoir : la notoriété. Cela revient à l’ancienneté, les solutions antivirus sont apparues il y a plus de vingt ans. C’est pourquoi, même aujourd’hui, elles restent au cœur des préoccupations des décideurs en informatique.

Fondamentalement, un logiciel antivirus prévient, détecte et supprime les logiciels malveillants. Un malware est un programme destiné à nuire à un réseau informatique ou à ses composants. Les virus ne sont qu’un type de logiciels malveillants.

Lorsque vous exécutez les programmes infectés, le virus s’exécute et se réplique également. Les virus causent des dommages de multiples façons. Ils peuvent corrompre les données, gaspiller les ressources du réseau et arrêter complètement votre système.

De toute évidence, ces cyberattaques représentent un risque important pour votre entreprise. L’antivirus s’emploie donc à identifier et à empêcher les logiciels malveillants de pénétrer et de s’installer sur les appareils des utilisateurs. Votre équipe de sécurité informatique peut installer l’antivirus directement sur la machine, ce qui lui permet de fonctionner en arrière-plan sans interrompre les processus métier. En outre, il peut effectuer des analyses en temps réel des courriels, des sites Web et des téléchargements.   

Cependant, les logiciels antivirus peuvent présenter de sérieux inconvénients. Tout d’abord, la plupart des solutions antivirus existantes reposent sur la détection et la prévention par signature. Cela ne convient pas aux menaces sans signature ou aux menaces sans fichier qui deviennent de plus en plus courantes. En outre, les antivirus fonctionnent de manière optimale dans des environnements où les flux de données ne sont pas cryptés et où les menaces sont basiques.

Sécurité Endpoint

Tout appareil utilisé par un utilisateur final pour se connecter à un réseau informatique d’entreprise est considéré comme un terminal. Cela peut inclure les PC et les postes de travail, ainsi que les appareils mobiles et les appareils IoT.

La sécurité des terminaux vise à protéger l’infrastructure informatique dans son ensemble en protégeant les terminaux en tant que passerelles vers celle-ci.

La sécurité des terminaux se compose d’un antivirus, de pare-feu, d’un système de détection des intrusions et d’outils anti-malware. Cela permet d’exécuter plus que l’antivirus, mais aussi la prévention des pertes de données, le sandboxing, les pare-feu de nouvelle génération, la détection et la réponse des terminaux. Contrairement à l’antivirus, la sécurité des points d’extrémité vise à protéger l’infrastructure informatique dans son ensemble et non un seul point d’extrémité. Tout appareil utilisé par un utilisateur final qui est connecté à un réseau informatique d’entreprise est considéré comme un endpoint, comme les PC, les postes de travail, les appareils mobiles et les appareils IoT.

Les solutions endpoint offrent à l’équipe de sécurité informatique un portail de gestion central, qui l’aide à suivre tous les terminaux et à maintenir la visibilité. Il leur permet également de surveiller les zones à problèmes et les mouvements suspects du trafic de données. En outre, grâce à la gestion centralisée, vous pouvez également protéger les terminaux des employés à distance. Déterminer quels dispositifs peuvent ou ne peuvent pas se connecter à vos terminaux. Ainsi, il est possible d’empêcher une clé USB contenant des fichiers suspects de s’installer sur certains ports USB sans autorisation.

Différence entre les deux

Comme nous l’avons indiqué au préalable, l’antivirus n’est qu’un composant de la sécurité des terminaux.

Le choix entre les deux devient un peu plus facile après avoir compris ce que fait chaque système et quels sont ses avantages. Récapitulons sur les différences majeures :

Destinés aux entreprises

Il existe certainement des logiciels de protection antivirus pour les entreprises. Par contre, les logiciels de sécurité des terminaux sont conçus exclusivement pour les organisations. Les logiciels antivirus traitent généralement les appareils sur une base individuelle. Les logiciels de sécurité des terminaux, quant à eux, fournissent un administrateur ou un portail centralisé grâce auquel les professionnels de la sécurité peuvent configurer et surveiller un ensemble plusieurs appareils de l’entreprise.

Face aux menaces internes

La moitié des cyberattaques proviennent de l’interne. Ceci dit, les logiciels antivirus n’interviennent généralement pas pour protéger vos données contre ceux qui y accèdent chaque jour. Pour prévenir la perte des données, les logiciels de sécurité endpoint comprennent des protocoles d’accès aux données. Ceux-ci garantissent que seuls les employés autorisés accèdent à certaines données. Ils comprennent également des mesures de cryptage des données afin que les voleurs ne puissent pas accéder aux informations volées.

Adaptées à chaque besoin.

Les administrateurs système peuvent bloquer certaines applications, contrairement aux solutions antivirus. Par exemple, bloquer les applications de torrenting pour empêcher les employés de télécharger des fichiers contenant des malwares. La sécurité des terminaux comprend également le filtrage Web. Cette fonctionnalité permet de bloquer certains sites web.

Contre les menaces connues et inconnues

Les antivirus peuvent identifier les logiciels malveillants connus et les menaces figurant dans une base de données des risques connus (signatures).
La sécurité des terminaux par contre, peut protéger les utilisateurs contre des attaques inconnues (les menaces de type « zero-day », les logiciels malveillants sans fichier et sans signature, les attaques de phishing, les logiciels malveillants de type « drive-by », etc.)

Comment choisir ?

Choisir entre un antivirus et une solution de sécurité des points d’accès peut paraitre une réponse évidente après avoir lu cet article, mais toutes les entreprises n’ont pas les mêmes besoins. Le choix d’un logiciel antivirus ou d’une solution de sécurité des points d’accès dépend de plusieurs facteurs :

  • La taille de votre réseau
  • La présence de travailleurs à distance
  • Les politiques d’entreprise
  • Le besoin de contrôles de sécurité centralisés
  • Les fonctions de sécurité requises

Mais généralement, bien que l’antivirus d’entreprise soit capable de fournir une protection adéquate, il n’offre pas des options de gestion/déploiement dont les administrateurs informatiques ont besoin pour gérer la sécurité de leur infrastructure informatique de façon rationnelle et méthodique.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *